Accueil » Ma vie quotidienne » Mon immersion au Canada anglais

Mon immersion au Canada anglais

Partir apprendre l’anglais en immersion à Ottawa

Mon immersion anglaise à Ottawa (Ontario, Canada)

Cet article est sponsorisé par ESL

La motivation, facteur clé de mon départ au Canada

Malgré un niveau d’anglais frôlant les pâquerettes, je voulais partir en échange dans un pays anglophone pour apprendre l’anglais. Je souhaitais sortir des sentier battus et découvrir une nouvelle culture. Malheureusement, les quotas de mon université étaient déjà remplis et mes notes étaient insuffisantes. Après avoir harcelé discuté avec tous mes professeurs, j’ai décidé de monter mon dossier pour le cas improbable d’un désistement de dernière minute. Après plusieurs semaines de bataille, j’ai pu récupérer une place non utilisée par un autre établissement de la région. 😀

Un séjour de 8 mois pour apprendre l’anglais

En août 2008, je suis parti à Ottawa dans le cadre du programme d’échange ORA afin d’apprendre l’anglais en immersion. Après 10 années de cours d’anglais, mon résultat au TOEFL a annoncé la couleur pour la suite. Mon niveau d’anglais a été jugé « faible et limité ».

Le directeur du programme d’échange m’a suggéré de bruler mon résultat au TOEFL. Il m’a conseillé de m’inscrire à des cours en français dans une université canadienne bilingue. Je me suis exécuté et j’ai été autorisé a changer tous mes cours en français pour des cours en anglais une fois sur place.

L’immersion dans la culture canadienne



Les 3 à 4 premiers mois ont été difficiles puisque je ne comprenais presque rien. Je ne pouvais pas facilement m’exprimer en anglais. Mon quotidien consistait à m’asseoir dans des amphithéâtres et à écouter des professeurs parler en anglais. À ce stade, ma vie sociale était aussi limitée que mon vocabulaire. Grâce à mes colocataires et à mes cours d’anglais, je pouvais interagir avec quelques anglophones. Entre mes cours, je visitais la ville, lisais mes « textbooks », écoutais la radio et regardais des émissions télévisées et des films en V.O.

Le bilan de mon immersion anglaise

Après 8 mois en échange universitaire, je pouvais enfin lire, écrire, parler et comprendre l’anglais avec aisance.

À l’heure où j’écris cet article, cela fait plus de 3 ans que je vis en couple avec une personne anglophone. Je parle couramment anglais et j’ai fait une demande de résidence permanente puisque j’envisage de rester au Canada.

Comment améliorer son niveau anglais en immersion ?

Je vous encourage vivement à partir dans le cadre d’un PVT, d’un échange universitaire ou d’un séjour linguistique au Canada afin d’apprendre l’anglais à l’étranger. Cliquez ici pour voir les cours offert par l’organisme ESL et découvrez mes conseils pour apprendre l’anglais en immersion.

À propos Jérôme

Avatar de Anonyme
Jérôme, 28 ans, je vis à Ottawa en Ontario depuis près de 8 ans. Je partage ici mon aventure, mes photos et des conseils pour ceux qui souhaitent partir étudier, travailler, voyager et vivre au Canada.

9 commentaires

  1. Avatar de Rosy

    Je suis etudiante d’un pays des tiers mondes.Mais actuellement,je suis au Cuba je viens de finir mes cours d’espagnol et aussi je souhaite apprendre d’anglais à Ottawa.Comment faire?svp j’ai besoin de vos conseils

  2. Avatar de Jérôme

    Bonjour,
    Les réponses à toutes tes questions se trouvent ici http://www.blog-canada.com/apprendre-anglais-canada.html.
    Bon courage.
    J.

  3. Avatar de Soulé

    Bonjour,

    Je souhaite egalement faire une experience de ce genre l’année prochaine étant donnée que mon niveau d’anglais est plus que limité, mais je ne sais pas comment faire pour m’inscrire dans une université avec des cours en anglais n’ayant aucun certificats de langue.
    Comment as tu fait pour passer de cours en francais a des cours en anglais vu que tu n’avais pas un niveau de langue suffisant ? Et dans quelle université es tu allé ?

    Merci d’avance
    Gabrielle

  4. Avatar de Blog Canada

    Bonjour Rafael,

    Montréal, Vancouver et Toronto sont les trois grandes métropoles qui offrent le plus de possibilités pour l’emploi. Montréal est une ville FRANCOPHONE (mais l’anglais est régulièrement utilisé). Toronto et Vancouver sont des villes majoritairement anglophones, mais le coût de la vie est très élevé. Ottawa pourrait-être un compromis, car il s’agit d’une ville bilingue légèrement plus petite et le coût de la vie est inférieur (l’anglais reste la langue dominante). Je vous invite à lire l’article suivant pour vous aider à faire votre choix : comment choisir sa ville au Canada ?.
    Bon courage pour la suite,
    J.

  5. Avatar de Rafael

    J´espère que vous pouvez me donner des conseils. Voyons, je suis brésilien, 26 ans, gradué en Relations Internationales. Je vais étudier anglais au Canada cette année…pendant 6 mois. En fait et jusqu´à a ce moment, je pense en Montréal, car là-bas on parle français aussi. Après je voudrais faire un master or MBA mais ça depends de l´offre d´emploi! Je doute si Montréal serait la meilleur choix, peut être Toronto…cité plus developpée et peut être on trouverait plus d´offres! Particulièrement je voudrais perfectionner mon anglais et français mais en premier lieu trouver le moyen de vie pour réussir et m´installer!

    Sincères salutations,

    Rafael

  6. Avatar de Blog Canada

    Salut Victor,

    Tu trouveras les détails dans l’article apprendre l’anglais au Canada. Lis également les commentaires en dessous de l’article, surtout le dernier. 😉

    Bon chance et n’hésite pas si tu as d’autres questions.
    J.

  7. Avatar de Victor

    Salut Jérome,
    Je commence une année d’échange à l’Université d’Ottawa (en science politique et en histoire), et comme toi, je me retrouve avec un score au TOEFL insuffisant pour choisir des cours en anglais…
    Je voulais savoir comment tu avais fait pour pouvoir choisir tes cours en anglais à l’arrivée ? Y a-t-il un « truc » à savoir ? Parce que l’administration de l’université a l’air assez pointilleuse concernant le respect des formalités.
    Merci d’avance pour ta réponse,
    Victor

    PS: Bravo et merci pour ton blog ! Il m’a bien aidé à préparer mon départ. C’est une vraie mine d’informations et de conseils

  8. Avatar de Blog Canada

    Bonjour Lyvio,

    Ça me fait toujours plaisir de répondre aux questions que je reçois sur le blog. Selon moi, partir au Québec et étudier en français ne te permettra pas d’améliorer ton anglais de manière significative. Cependant, je comprends que le coût des universités anglophones soit une barrière. Peut-être devrais-tu regarder les autres possibilités qui existent (ex: échange, permis Vacances-Travail, etc.). Pour revenir à ta question, je ne connais pas les programmes offerts dans chaque université, mais je sais qu’il existe 3 universités anglophones au Québec (McGill, Concordia et Bishop). Il serait bon que tu regardes si elles offrent le Master que tu recherches (c.-à-d.. programme CO-OP). De manière générale, les étudiants français au Québec reçoivent rarement de bourses d’études, car ils bénéficient déjà de l’accord France-Québec qui leur permet de payer les mêmes frais que les étudiants québécois. Cependant, il existe tout de même quelques bourses pour les étudiants internationaux au niveau du Master et ceci est également valable si tu comptes partir étudier au Canada anglophone.

    J’espère que cela t’aidera.
    Jerome

  9. Avatar de lyvio

    Bonjour,

    Sincèrement, je voudrais te remercier indirectement pour le boulot que tu fournis grâce à ce site.
    tu permets à des personnes comme moi de comprendre mieux le système canadien et surtout me pousse à chaque lecture d’un titre spécifique l’envie de partir rapidement.

    Néanmoins, je voudrais pas te déranger mais j’avais quelques questions spécifiques, ne connaissant personne la bas, j’ai pensé que tu serais à même de pouvoir me répondre.
    En effet, j’ai pour but de partir en Septembre 2014 au canada en ayant obtenu je l’espère d’ici là ma licence en comptabilité et contrôle de gestion.
    Un peu comme toi, je voudrais faire une immersion totale dans les villes tels que Vancouver, Ontario, mais les couts des universités très élevés ne m’avantagent pas pour être franc, c’est pourquoi j’ai choisi de m’installer au Québec et par la suite voyager un peu comme toi.
    Ainsi aurais tu des informations sur les écoles permettant de faire les master en français, en alternance ?
    Je me dis aussi que je pourrais avoir une bourse sportive par mon bon niveau footballistique, mais comment m’y prendre à ton avis ?

    Encore je suis navré de te déranger, j’espère que tu auras le temps de me répondre.

    Cordialement
    Lyvio Talcone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *