Accueil » Culture G. » Top 5 des « meilleurs films » Québécois !

Top 5 des « meilleurs films » Québécois !

Les films québécois récompensés ou nominés aux Oscars !

Films Québécois nominés ou récompensés aux Oscars

Le Québec, au même titre que le Canada, n’est pas vraiment réputé pour ses films, surtout à l’international. Cependant, une poignée pincée de réalisateurs québécois ont réussi à se faire remarquer aux Oscars du meilleur film en langue étrangère. Cette récompense américaine est décernée chaque année depuis 1948 pour honorer les films tournés dans toute autre langue que l’anglais.

1. Jésus de Montréal (1989)

Film québécois : Jésus de Montréal

  • Film québécois nominé pour un Oscar, 18 victoires & 9 nominations.
  • Réalisateur : Denys Arcand, né à Deschambault (Québec, Canada).
  • Le DVD du film « Jésus de Montréal » est disponible sur Amazon.fr.

Jésus de Montréal est un drame québécois « où il est question de l’évangile selon Saint-Marc, de la publicité des eaux de Cologne, des Frères Karamazov, du doublage des films pornographiques, du Big Bang, de la formule du Coca Cola Classique, […] et de la vinaigrette Paul Newman. Bref, de tout ce qui est incontournable ».

 

2. Le Déclin de l’empire américain (1986)

Film québécois : Le Déclin de l'empire américain

  • Film québécois nominé pour un Oscar, 13 autres victoires & 6 nominations.
  • Réalisateur : Denys Arcand, né à Deschambault (Québec, Canada).
  • Le DVD du film « Le Déclin de l’empire américain » est disponible sur Amazon.fr.

Comédie dramatique québécoise dans laquelle quatre professeurs à la faculté d’histoire préparent un dîner pendant que leurs femmes font de la musculation. Les hommes discutent des femmes alors que les femmes discutent des hommes. De ces deux conversations jaillissent de nombreuses révélations sexuelles inattendues…

 

3. Les Invasions barbares (2003)

Film québécois : Les Invasions barbares

  • Ce film québécois a reçu un Oscar du cinéma, 38 autres victoires & 22 nominations.
  • Réalisateur : Denys Arcand, né à Deschambault (Québec, Canada).
  • Le DVD du film « Les Invasions barbares » est disponible sur Amazon.fr.


Cette comédie dramatique québécoise est la suite du film « Le Déclin de l’empire américain ». Les années ont passé et la bande d’intellectuels cyniques se retrouve confrontée aux problèmes des « baby-boomers » : le vieillissement, la maladie et l’affreux sentiment que la vie est derrière eux..

 

4. Incendies (2010)

Film québécois : Incendies

  • Film québécois nominé pour un Oscar, 31 autres victoires & 10 nominations.
  • Réalisateur : Denis Villeneuve, né à Gentilly (Québec, Canada).
  • Le DVD du film « Incendies » est disponible sur Amazon.fr.

Drame québécois dans lequel un frère et une sœur se voient remettre deux enveloppes après le décès de leur mère : l’une destinée à un père qu’ils croyaient mort et l‘autre à un frère dont ils ignoraient l’existence. Les deux jeunes adultes décident de partir au Moyen-Orient pour découvrir leur histoire familiale, et réaliser les dernières volontés de leur mère.

 

5. Monsieur Lazhar (2011)

Film québécois : Monsieur Lazhar

  • Film québécois nominé pour un Oscar, 22 autres victoires & 7 nominations.
  • Réalisateur : Philippe Falardeau, né à Hull (Québec, Canada).

Cette comédie dramatique québécoise raconte l’histoire d’un immigré algérien embauché dans une école primaire de Montréal pour remplacer une enseignante qui s’est suicidée. Il apprend peu à peu à connaître et à s’attacher à ses élèves malgré le fossé culturel qui se manifeste dès la première leçon. Pendant que la classe amorce un lent processus de guérison, personne à l’école ne soupçonne le passé douloureux de ce dernier.

 

Quels sont vos films canadiens et québécois favoris ?

Dites-moi (ci-dessous) quels sont vos films canadiens et québécois préférés ! Après tout, il serait injuste que les Américains aient le monopole du choix des films qui valent la peine d’être connus et reconnus.

À propos Jérôme

Avatar de Anonyme
Jérôme, 28 ans, je vis à Ottawa en Ontario depuis près de 8 ans. Je partage ici mon aventure, mes photos et des conseils pour ceux qui souhaitent partir étudier, travailler, voyager et vivre au Canada.

3 commentaires

  1. Avatar de Michael

    1981 est vraiment bon 🙂

  2. Avatar de Blog Canada

    Merci Myriam pour ta contribution ! De mon côté, voici quelques-uns de mes films québécois et canadiens préférés :

    Bon cop bad cop : un film policier bilingue qui se déroule à la frontière Québec/Ontario (ça tombe bien puisque c’est là où je vis) et qui illustre avec humour le climat linguistique.

    2 Frogs dans l’Ouest : une comédie dramatique dans laquelle une jeune québécoise interrompt ses études et part à Whistler, en Colombie-Britannique pour apprendre l’anglais. Son aventure elle assez similaire à celle que tout français (vous et moi y compris) peut vivre en partant seul vers l’inconnu dans un environnement anglophone.

    J’ai tué ma mère & les amours imaginaires : j’aime les films de Xavier Dolan en général (et j’ai hâte de voir Laurence Anyways). Son univers me rappelle un peu celui de Pedro Almodóvar. J’aime son soucis du détail, ses références musicales, l’ambiance rétro et l’esthétisme qui se dégage de ses films.

  3. Avatar de Myriam

    C.R.A.Z.Y , un excellent film de JM Vallée avec MA Grondin

    J’AI TUE MA MÈRE de Xavier Dolan avec X Dolan, Anne Dorval Suzanne Clément

    LAURENCE ANYWAYS de Xaxier Dolan avec Melville Poupaud, Suzanne Clément, Nathalie Baye et Monia Chokri

    Xavier Dolan est un génie du cinéma de 23 ans. Et je n’ai pas vu Les amours imaginaires.

    BORDERLINE

    Puis, en vrac, Funky Town avec Patrick Huard sur la Montréal des 70’s, Starbuck avec P Huard pour la comédie légère, l »Empire Bosse avec Guy A Lepage comédie légère qui nécessite quelques pré requis culturels (références culturelles québécoises diverses et variées), Route 132 de Louis Bélanger, La Run pour découvrir un côté moins connu de Montréal, etc, …..le cinéma québécois est très tres bon.

    Dans ma « To Watch list » : « Camion », vient de sortir
    J’ai vu les films que tu mentionnes sauf Jésus de Montréal et je les ai tous beaucoup aimés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *