Accueil » Ma vie quotidienne » Grève étudiante à l’Université du Québec

Grève étudiante à l’Université du Québec

Occupation policière de l’Université du Québec en Outaouais !

Arrestation de plus de 160 étudiants près de l'Université du Québec en Outaouais.

 

Mon quotidien à l’université a drastiquement changé ! Nous vivons actuellement une situation unique au Québec. Les gardiens de sécurité, les agents de police, les escouades anti-émeute et les médias ont pris possession de notre campus ! Depuis le début de la grève contre la hausse des frais de scolarité*, des étudiants ont organisé des piquets de grève bloquant ainsi l’accès aux salles de cours.

Pour éviter les conflits entre étudiants, le recteur de l’Université du Québec en Outaouais (UQO) a pris la décision de suspendre les cours avant qu’un groupe d’étudiants se réunisse pour faire une demande d’injonction devant les tribunaux : la Cour Supérieure du Québec a ordonné à l’UQO de reprendre les cours dès le lundi 16 avril.

 

 

À partir de cette date, les piquets de grève se sont transformés en véritables blocus de l’université : blocage des entrées à l’aide de chaise et tables, lâché de centaines de criquets dans l’université, présence de personnes étrangères à la communauté universitaire, etc. L’université a été obligée d’annoncer la levée des cours afin d’assurer la sécurité de tous. Les jours suivants, les cours ont repris avec un nombre important de policiers sur le campus et des agents de sécurité qui vérifient l’identité de toute personne qui souhaite passer une porte.



 

 

Le 18 avril 2012, les étudiants ont continué de manifester et les escouades anti-émeute de la police de Gatineau et de la Sûreté du Québec sont intervenues et ont procédé à 160 arrestations et ont distribué autant d’amandes de près de 450$ chacune. Loin d’être intimidés, des centaines d’étudiants de Montréal sont venus soutenir les étudiants de Gatineau le 18 avril 2012. La journée a été marquée par la force présence policière, des coups de matraque, du poivre de Cayenne, des blessés et 151 arrestations.

 

 

À l’heure actuelle tout se passe au jour le jour. Le recteur de l’UQO a décidé de suspendre à nouveau les cours jusqu’au lundi 23 avril 2012 et le syndicat des professeurs a annoncé son soutien aux étudiants. La fin de la session universitaire avait été repoussée au 4 mai afin que les étudiants puissent passer leurs examens de manière à ce qu’ils ne perdent pas une session entière (ainsi que les frais qui y sont associés). Cependant, nul ne sait ce qu’il adviendra demain.

* Le gouvernement québécois à l’intention d’augmenter les frais universitaires de 75% sur 5 ans, soit un total de 1625$ (325$/an) et ceci à partir de septembre 2012.

Photos de la grève étudiante à l’Université du Québec en Outaouais

À propos Jérôme

Avatar de Anonyme
Jérôme, 28 ans, je vis à Ottawa en Ontario depuis près de 8 ans. Je partage ici mon aventure, mes photos et des conseils pour ceux qui souhaitent partir étudier, travailler, voyager et vivre au Canada.

9 commentaires

  1. Avatar de voyage-langue

    On a eu droit à la même chose en France la même année. Je vois que nos petits cousins québecois ont eu droit à la même chose 😉

  2. Avatar de Kamel

    Je compatis ! 😉

  3. Avatar de Blog Canada

    Ça risque de causer du retard dans les études de tous, c-à-d des coûts (imprévus) supplémentaires : frais scolaires, transport, assurance, logement, etc., sans compter la question du renouvellement des permis d’études et CAQ pour les étudiants internationaux.

  4. Avatar de Kamel

    Mais du coup ça va pas perturber ton semestre ça ?

  5. Avatar de kamel

    Ok Merci ! ^^

  6. Avatar de Blog Canada

    L’objectif est de lutter contre le sous financement des universités et de rééquilibrer les frais de scolarité selon la moyenne canadienne afin de rester compétitif. Si le sujet t’intéresse, consulte les sites droitsdescolarite.com et bloquonslahausse.com.

  7. Avatar de Kamel

    C’est claire ! ^^

    Mais sur quoi le gouvernement justifie cette augmentation ?

  8. Avatar de Blog Canada

    La question est de savoir si l’augmentation des frais correspondra à une augmentation de la qualité de notre éducation. 🙂

  9. Avatar de Kamel

    En même temps, je comprend la colère des étudiant. Déjà que là vie n’est pas rose financièrement pour eux… Rajouter à celà des frais de scolarité plus élevé n’est pas forcément ce qu’il y’a de plus intelligent à faire…

    Et toi Jérôme tu en pense quoi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *